mardi 21 mars 2017

Une semaine avec Robert, un samedi bien chargé

Au fil  de la semaine :

Beaucoup de poésie et de poètes en herbe dans les classes et le mercredi après-midi à l'EHPAD de Créances avec les enfants du centre de loisirs. .

Samedi après-midi: 

Sur le Mont Colquin, communément appelé Mont Doville, dans la brume et le vent, onze promeneurs suivent avec attention les explications de Frédéric Malvaux, administrateur de la Ligue pour la Protection des Oiseaux,  sur la pauvreté de la biodiversité de ce milieu ingrat, qui participe à la richesse de la biodiversité globale de par l'adaptation nécessaire de certaines espèces.
notes sur la promenade

Chacun souffle à Robert, des mots, des adjectifs retenus ici et là. Ils permettront la création d'une morale élémentaire collective.
De retour au chaud, dans la salle communale de St Nicolas de Pierrepont, chacun écrira ensuite sa propre morale élémentaire portative.

Et samedi soir :

 A la médiathèque de Lessay, poèmes hybrides à dix mains, inspirés par des images. En continuant de tourner, deux des phrases choisies collectivement deviennent un nouveau poème qui s'étoffe suivant la méthode du Tireur à la ligne.


L’ovale du ciel bleu et argenté mange ma voile envolée
Le steamer hésite : terre ou océan ? Ciel ou abysse ?
Il regarde alors le trou de l’arbre les feuilles bougent
Que diable s’en vont faire des pièces de chêne, du fer et du charbon sur les gouffres amers ?
Le printemps fait renaître les couleurs vives de ce pré au fond du chemin
Chemin si proche, mais chemin sans retour, se désole à peine la barque doucement happée.
Elle ferme les yeux pour savourer ce moment et le souffle du vent
Car   cette barque est douée de regard, les cavaliers de l’océan le savent
Des chevaux, sur la lune chatoyante bougent afin de passer par-dessus la pénombre 

Chacun écrira ensuite une morale élémentaire en utilisant les mots d'un des poèmes précédents ....


« Marie et les choses de la vie »

Ciel bleu                                     ciel argenté                                       ciel abyssal
                                                       Voile envolée

Gouffres amers                       couleurs vives                                 pré profond
                                                       Chemin proche

Barque douce                          barque happée                                barque douée
                                                       Yeux fermés

                                       Je repose sur l’océan
                                       Le rouge aux joues
                                       D’avoir rêvé 
                                       Je m’en vais doucement
                                       Mais reviens aussitôt
                                       Pour plonger
                                       Dans cette écume

Lune chatoyante    pénombre désolante                    feuilles argentées


                                       Printemps renaissant

mercredi 15 mars 2017

On continue avec Amélie et Olivier

Amélie innove lors des ateliers PETITE ENFANCE : avec les tout petits de 3 mois à 2 ans.

Olivier entraîne les écoliers à écrire des sardinosaures et des sollicitudes.


Poèmes évidents  et terines avec Olivier
à la bibliothèque de Bretteville








Quatrains d'alexandrins et vers turcs avec Olivier au Point lecture de Millières



Enquête sentimentale et bibliomancie  avec Amélie à la médiathèque de Marchésieux


Une veillée inoubliable à la cidrerie du vieux presbytère de Bolleville


 Après avoir découvert les lieux et quelques de ses aspects historiques, Pierre Guillotte a conduit le groupe dans le pressoir. Devant le pressoir à vis, il a expliqué les étapes de fabrication du cidre, du pommeau, du calvados et du vinaigre. Entre les pyramides de bouteilles de cidre, les tonneaux et les cuves, il fut aussi question de la réglementation actuelle et des préférences des touristes. Le tout fut agrémenté d'anecdotes locales échangées entre le bouilleur de cru et les participants. Les horsains présents purent aussi faire preuve de perspicacité pour découvrir la signification ou l'origine d'anciens termes encore utilisés 


La soirée s'est poursuivie, devant la cheminée, autour de la grande table de la pièce à vivre avec alternance de lectures par Amélie sur le thème de la pomme, de devinettes et jeux  littéraires, tout en dégustant cidre, pommeau et calvados.
Olivier nous emmène sur les pas de Paul Fournel, Boileau, Queneau, Perec, Michèle Métail avec des Chicagos, des devinettes littéraires, des dinbats (rébus de lettres et de mots), des morales élémentaires, des  beaux présents, des filigranes ...

dimanche 5 mars 2017

Première semaine avec Eduardo Berti et Francis Tabouret

Francis a démarré dans les écoles et le collège en temps périscolaire avec des poèmes portraits et des traductions imaginaires.  

Eduardo s'est d'abord frotté, autour de la lettre,  aux tout petits, de 2 à 3 ans accompagnés de leur assistante, puis aux débutants lecteurs en GS-CP, 
 avant d'amener les enfants du club poésie avec les résidents de l'EHPAD de Créances à évoquer souvenirs d'enfance et choses qui font rire. 



Dans les bibliothèques, à Créances et Périers, ils  ont proposé des textées,

Textées 

 la rédaction de modes d'emploi,

Modes d'emploi

 de définitions de mots-valises dans lesquels pin devient pain.

Mots valises

On a créé des petites annonces sous forme de belles absentes, d'haïkus, de tautogrammes.

Petites annonces

Vous pourrez en découvrir certaines dans les villages, au fil de vos promenades. il n'est pas interdit de continuer et de contribuer ainsi à la bonne humeur générale. 






La veillée à la Ferme de la Tournerie de Raids (50) s'est déroulée en trois temps.
Tout d'abord, Gérard Cousin a préparé le four à pain et enfourné la gâche, le tout assaisonné d'explications et d'anecdotes.




Ensuite Eduardo et Francis ont lu à une ou deux voix des textes de Ponge, de Néruda, de Berti, tous autour du pain, mêlant le français et l'espagnol. ils ont entrecoupé les lectures de récits et de productions de la semaine présentés, quand cela était possible, par les participants. Céline Malorey a envoûté la salle par son interprétation du couteau de Théodore Botrel. Le public fut ensuite invité à un "bristol" : chaque participant  devait écrire un morceau de phrase suivant des contraintes imposées sur un carton bristol. Les cartes furent ensuite ramassées, battues et le jeu coupé par l'assistance pour, ensuite être lu par Francis. On pouvait constater qu'après nouvelle donne et remixage, on obtenait un nouveau texte tout aussi plausible et étonnant que le premier.





La soirée s'est terminée dans la bonne humeur autour d'une table sur laquelle la "gâche" appétissante et odorante n'attendait que d'être recouverte de beurre et confiture maison avant d'être dégustée, accompagnée de cidre et de jus de pommes. Tous se sont régalés des produits de la ferme.



mardi 28 février 2017

C'est parti !




           Francis et Eduardo sont arrivés




                                                                       Dans les classes et en TAP, on s'observe, on écrit, on lit...