dimanche 9 avril 2017

Les extra-terrestre de la planète Proxima en char à voile sur la plage de Bretteville sur Ay




samedi 8 avril 2017 après-midi 


Petite promenade en char à voile sur la plage de Bretteville-sur-Ay
Démonstration de char à voile avec Marie du club des manchots

 Ecriture de rapports d'extraterrestre au Club House de la base Ay'Ole imposé par Benoît


Le rapport du professeur Bebertum



samedi 8 avril 2017

L'expo-cabaret pour presque clore PNHPPH 2017


Vendredi 7 avril  à Pirou-Plage

 Soirée cabaret de restitution des ateliers à  Pirou-Plage
Poètes, participants adultes et enfants adoptent l'escaboésie !

Une expo très diversifiée des travaux des élèves de chaque école mais aussi des photos et des textes des ateliers tout public en bibliothèque et après les promenades.
Un diaporama tournait aussi en boucle, entrecoupé de plusieurs vidéos enregistrées tout au long du festival.






Ils sont venus présenter leurs travaux et passer un bon moment : les participants , aux promenades et aux veillées,   aux ateliers dans les bibliothèques de la Communauté de Communes, des écoles du canton et de la maison de retraite de Créances.
Les jeunes avaient installé une buvette.










L'escaboésie 

L'escaboésie fut adopté par les poètes, les écrivants lecteurs et les enfants tout heureux d'y lire ou déclamer leurs poèmes et ceux qu'ils avaient piochés et aimés.










vendredi 7 avril 2017

Avril avec Benoit Richter et Martin Granger

Les  derniers ateliers

* dans les classes


* et dans les bibliothèques :

                    à Vesly 
poèmes autodatés ; poèmes avec muse ; 719 toponymes  avec Benoît

                  et à St Patrice sur Ay 
traductions de chants inconnus ; haiku sur les dessins des enfants avec Martin




* à  l'EHPAD de Créances les jeunes de l'espace Jeune et du Club Poésie avec Martin
Chantonyme 

Dans un rond retrouvé de campagne
Un immense et robuste Normand
Braillait son dégoût dans le bazar du matin
Loin de sa bouchère à la cécité brute

Lune du Soleil
Mon poumon haineux
Est délivré
De tes petites fesses
Je te vole en gage
Un cercle de varech
Et de toujours de décevoir

Je fais le mensonge

* et à la Microcrèche à St Germain sur Ay avec Benoît


dimanche 2 avril 2017

Mars s'achève avec Jacques Jouet et Cécile Riou


Lundi, Jacques rencontre les tout petits de la crèche de Lessay 
recourir à la parole, au son, au geste ... mémoriser, improviser 
l’étendoir à linge (chaussettes)
la vache, la girafe, le crocodile…
poèmes d’objets : le crayon de couleur, la balle…


et le soir Jacques invite à une tournette  à la médiathèque de la Haye

Rocambolesque
Vous dites rocambolesque
Je cherche une aventure jamais vécue encore, ou presque
Ne suis-je pas trop vieux, regarde-toi
De plus
Rocambolesque
Courir, partir, fuir, souffrir, sécher, détester, finir devant rocambolesque
Ses vieux ils ne vivent plus, ils se dessèchent
Je me satisferai d'1 voyage à Savigny le vieux
Rocambolesquement
Et avec le sourire

Mercredi,
petites morales élémentaires à l'EHPAD avec les résidents, les jeunes du club poésie et Cécile..

la semaine
se poursuit dans les écoles, au collège, en TAP 
et avec le LAEP (Lieu d'Accueil Parenst Enfants) avec des enfants de 3 à 6 ans.

Samedi soir, une veillée inoubliable 
dans un cadre historique avec Jacques Jouet  et Cécile Riou  et la participation de Machiel Scholder et Lineke La Faille 


Lectures de poèmes de Jacques Jouet écrits sur la musique de John Coltrane 
 et accompagnées par des improvisations à la trompette par Machiel Scholder

               
   Lineke La faille lit des poèmes de Prévert et de sa création sur le Cotentin

Le vin du Cotentin est mis à l'honneur par les propriétaires du château Corinne et Ruud.

dimanche 26 mars 2017

Francis Tabouret revient avec Nadège Moyart du 20 au 25 mars

Toute la semaine des ateliers au collège et dans les écoles, 
en temps de classe avec les enseignants
 et après la classe en TAP avec les animateurs de la Maison du pays
bristols, belles absentes, tautogrammes, traductions imaginaires, poèmes portraits 
calligrammes et morales élémentaires

Le mercredi après-midi les enfants du centre de loisirs accompagnés de Karine Coupey rejoignent les résidents de  l'EHPAD de Créances pour s'y retrouver avec Nadège.
Blitz bristols et quatrains rimés


Comme l'an dernier, beaucoup de participants à  la bibliothèque de St Germain sur Ay pour écrire avec Nadège en s'inspirant de Perec : des haïku centons,  à partir d'"Espèces d'espaces" , des morales élémentaires combinat deux images auxquelles il fait références ou un poème dialoguant ici et ailleurs


Couchés sur le dos
Les éléphants sont gênés
Pour faire du bouillon



Pirouésie, je suis à ta table
Et toi mon cœur, où es-tu ?
J'écris ces lignes, coudes affable
Et toi mon cœur, quelle est ta tenue ?
Devant moi de l'eau, que je suppose potable
Et toi mon cœur, ton thé as-tu bu ?
Autour de moi, des gens surement formidables
Et toi mon cœur, avec qui es-tu ?
Je finis ainsi, ce poème plutôt minable
Une question mon cœur, m'aimes tu ?                       Sonia    Schneider


Une promenade dans l'église de Marchésieux avec les explications de Christine Livory, guide  du Pays d'Art et d'Histoire du Coutançais, et les anecdotes historiques et locales de M Tapin, maire de Marchésieux.



Ensuite Francis  invite les participants à écrire un rondel 

Devant l'église de nos aïeux
Ô clefs de voûte vous louchez
La tour lanterne en son clocher
Je suis venu à Marchésieux

J'en ai pris là tout plein les yeux
Prêtres prêchez sans vous facher
Devant l'église de nos aïeux
Ô clefs de voûte vous louchez

Cet édifice merveilleux
Rouge et bleu, visages cachés
Retrouvés sagement couchés
Monte en moi un hymne joyeux
Devant l'église de nos aïeux

                       Nadège et Marcel

mardi 21 mars 2017

Une semaine avec Robert, un samedi bien chargé

Au fil  de la semaine :

Beaucoup de poésie et de poètes en herbe dans les classes et le mercredi après-midi à l'EHPAD de Créances avec les enfants du centre de loisirs. .

Samedi après-midi: 

Sur le Mont Colquin, communément appelé Mont Doville, dans la brume et le vent, onze promeneurs suivent avec attention les explications de Frédéric Malvaux, administrateur de la Ligue pour la Protection des Oiseaux,  sur la pauvreté de la biodiversité de ce milieu ingrat, qui participe à la richesse de la biodiversité globale de par l'adaptation nécessaire de certaines espèces.
notes sur la promenade

Chacun souffle à Robert, des mots, des adjectifs retenus ici et là. Ils permettront la création d'une morale élémentaire collective.
De retour au chaud, dans la salle communale de St Nicolas de Pierrepont, tout en partageant le goûter,  chacun écrira ensuite sa propre morale élémentaire portative.
Et samedi soir :

 A la médiathèque de Lessay, poèmes hybrides à dix mains, inspirés par des images. En continuant de tourner, deux des phrases choisies collectivement deviennent un nouveau poème qui s'étoffe suivant la méthode du Tireur à la ligne.


L’ovale du ciel bleu et argenté mange ma voile envolée
Le steamer hésite : terre ou océan ? Ciel ou abysse ?
Il regarde alors le trou de l’arbre les feuilles bougent
Que diable s’en vont faire des pièces de chêne, du fer et du charbon sur les gouffres amers ?
Le printemps fait renaître les couleurs vives de ce pré au fond du chemin
Chemin si proche, mais chemin sans retour, se désole à peine la barque doucement happée.
Elle ferme les yeux pour savourer ce moment et le souffle du vent
Car   cette barque est douée de regard, les cavaliers de l’océan le savent
Des chevaux, sur la lune chatoyante bougent afin de passer par-dessus la pénombre 

Chacun écrira ensuite une morale élémentaire en utilisant les mots d'un des poèmes précédents ....


« Marie et les choses de la vie »

Ciel bleu                                     ciel argenté                                       ciel abyssal
                                                       Voile envolée

Gouffres amers                       couleurs vives                                 pré profond
                                                       Chemin proche

Barque douce                          barque happée                                barque douée
                                                       Yeux fermés

                                       Je repose sur l’océan
                                       Le rouge aux joues
                                       D’avoir rêvé 
                                       Je m’en vais doucement
                                       Mais reviens aussitôt
                                       Pour plonger
                                       Dans cette écume

Lune chatoyante    pénombre désolante                    feuilles argentées


                                       Printemps renaissant